Ostéopathie et mal de dos (lombalgie basse)

Mal de dos et Ostéopathie

Le mal de dos, le « mal du siècle » :

« J’ai mal au dos » ou encore « j’ai mal aux reins ». Douleurs en barre horizontale en bas du dos ou localisée à un point précis ? Qui peut se targuer de n’avoir jamais ressentie un mal de dos ?

Le mal de dos est la première cause d’invalidité chez les moins de 45 ans et la première cause d’absentéisme au-delà de 30 jours en entreprises.

La lombalgie est devenue un problème de santé publique, en effet elle est responsable de nombreux arrêts de travail. Sur une année 35% à 50% de la population auront une douleur lombaire et la proportion ne fait qu’augmenter sur ces vingt dernières années.

Les différents types de lombalgie :

On distingue deux types de lombalgie :

  • La lombalgie spécifique: qui est due à une maladie (scoliose, spondylarthrite ankylosante, fracture d’une vertèbre etc.),
  • La lombalgie commune:  lorsqu’il n’y a aucune pathologie sous-jacente.

La plupart des patients qui consultent un ostéopathe sont victimes de lombalgies communes. Elle peut être aiguë si la durée de la douleur est inférieure à 3 mois ou chronique si elle dépasse cette période. Elle peut être aussi accompagné d’irradiations dans les membres inférieur, on l’appellera alors lombosciatique.

La cause du mal de dos :

Le muscle psoas-iliaque à un rôle prépondérant.

https://yogantoinesophie.files.wordpress.com/2013/01/psoas_image.jpg

En effet il joue le rôle de haubans au niveau des hanches. La contractions du psoas-iliaque gauche ou droit entrainera une vrille du bassin et une inclinaison-rotation du sacrum, sur lequel repose les lombaires. Ce qui provoquera une diminution de l’amplitude des lombaires basses et créera la douleur.

Le rôle de l’ostéopathie :

L’hypertonie musculaire du psoas-iliaque est due à une mauvaise vascularisation. Le rôle de l’ostéopathe sera de trouver les points décompressions des différentes artères qui irriguent ce muscle. Il devra donc en premier lieu investiguer le ventre où loge les organes et viscères digestifs (foie, estomac, tube digestif, colon etc.).

Les lieus de compressions anatomiques étant situés au niveau des organes digestifs l’ostéopathe doit aussi s’intéresser à l’alimentation de son patient et lui donner des conseils adaptés à sa situation.

L’ostéopathe considère l’organisme de façon unitaire, globale. Il devra mettre en liens les troubles digestifs et les douleurs articulaires et musculaires. Et enfin apporter des conseils d’hygiène de vie personnalisé afin de maintenir ce bien-être retrouvé.

 

 

Pour aller plus loin :

Vous pouvez télécharger gratuitement :

  • Un guide à imprimer pour savoir comment effectuer une mono-diète : Télécharger le guide
  • Un guide de prévention active a été créé pour vous permettre de corriger vos erreurs nutritionnelles et ainsi permettre à votre ostéopathe une meilleure efficacité de traitement: Télécharger le guide

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *